JeuxMac.com
Tchat JeuxMac.com : Actuellement, personnes sont connectées | Accéder       
JeuxMac.com
News  | Tests | Previews | Focus | Sorties | Downloads | Boutique | Forums | Tchat
JeuxMac.com
previews


Warrior Kings

Éditeur : Feral
Développeurs : Black Cactus
Porté par : Zonic
Vendu en France : oui
Licence : Commercial
Catégorie : Stratégie
Site officiel : Visiter
Sortie : 21 Aout 2003
Traduction en francais : oui
Page 1 sur 1

S’il y a vraiment un genre de jeux dont on peut se féliciter sur Mac, c’est sans conteste celui des jeux de stratégies en temps réel (RTS). Après le tout récent Warcraft III, c’est au tour de Warrior Kings de pointer le nez. Publié par Feral Interactive, son portage a été confié à la société anglaise Zonic, déjà connue pour son travail sur Theme Park World et Black & White. Assez original par son style, il a déjà remporté une certaine unanimité auprès des joueurs PC. Avant-première d’un titre très prometteur…




Koi ki fo faire ?

Dans un monde médiéval fantastique, vous gouvernez un petit royaume renaissant de ses cendres. Pour restaurer sa gloire passée, il faut réunifier les provinces des environs, livrées à elles-mêmes dans le plus grand chaos. Cependant, il vous faut commencer par sécuriser votre propre royaume. Pour cela, construisez des châteaux et exploitez les ressources afin d’acquérir une force économique et militaire considérable. Formez des alliances, employez des espions et mercenaires, exploitez les prêtres et extorquez les marchands tout en gérant vos troupes sur les champs de batailles. Tirez le bénéfice de cet ensemble et un grand avenir vous attendra.



L’histoire

Warrior Kings se déroule à l’époque de L'Empire du Dieu Unique, un immense royaume alors au sommet de sa puissance.
Deux autorités, l'une séculière et l'autre religieuse, se partagent le pouvoir : le Saint Protecteur, chef de l'armée, et le Patriarche Suprême, dirigeant spirituel de l'Empire.
Paix et Stabilité ont caractérisé le royaume pendant des siècles jusqu’à la mort du Patriarche. Les Grands Cardinaux se sont réunis afin d'élire un nouveau Patriarche, comme le veut la coutume ; et contre toute attente, c’est un certain Icthyus Granitas qui fut élu, dans des conditions des plus mystérieuses.
Depuis cette élection, le pouvoir et les richesses ont été centralisés dans la capitale et le Saint Protecteur, Karlem Agnus, qui fut autrefois un puissant et valeureux guerrier, ne fait aujourd’hui plus qu’obéir aveuglément aux ordres du nouveau Patriarche.
La terreur s’installe. Les Grands Cardinaux protestant contre l’autorité du Patriarche disparaissent ou se ravisent soudainement. Les nobles qui s'opposent sont arrêtés sur la foi d'accusations de trahison ou d’hérésie et sont exécutés sommairement. Le peuple vit dans l'agitation et la crainte. Presque chaque jour, des Tribuns et des Capitaines rebelles au gouvernement du Patriarche sont assassinés. L'armée est aujourd'hui dévolue à l'extermination des "ennemis de l'intérieur".
Les provinces situées aux confins de l'Empire se sont vues retirer leurs garnisons, rapatriées afin de surveiller les provinces de l’intérieur mais les conséquences suivirent : barbares et voleurs pillent ces provinces à leur gré et les petits princes des royaumes frontaliers gagnent chaque jour en assurance et en effronterie.
Ne pouvant rester impassible, l’aristocratie s’organise et se choisit pour chef Amalric, Baron de Cravant. Malheureusement cela n'a servi qu'à offrir au Patriarche une cible toute désignée car aussitôt il édicta un nouveau décret stipulant que le Baron de Cravant avait été dévoyé et qu'il en appelait aux véritables serviteurs de la foi pour éradiquer toute trace de sorcellerie et d'hérésie dans cette province. Almaric fut rapidement arrêté et exécuté. Cependant, Artos le fils du Baron, est toujours vivant et a juré de venger son père...
Vous l’avez compris, vous incarnez Artos et de vous dépend l'avenir de la Maison des Cravant. Le jeune Artos saura-t-il se dresser contre le puissant Empire ou sera-t-il victime du pouvoir du Patriarche corrompu et de ses serviteurs démoniaques ? Sa destinée et celle de l'Empire reposent entre vos mains…



Gameplay

Comme tout bon RTS, la récolte de ressources sera nécessaire afin de bâtir vos bases et lever vos armées. Il y en aura ainsi trois types, à savoir : les vivres, le bois/les pierres et les métaux. Tous seront importants mais vous devrez bien réfléchir à la manière d'utiliser votre collecteur de ressources (paysan) pour privilégier les ressources adéquates au bon moment.

La particularité de Warrior Kings se situe dans le fait qu’il n’y aura qu’une seule race. En fait, les joueurs commenceront par contrôler le même peuple puis, en fonction de facteurs tels que le terrain, les ressources disponibles et tout simplement leurs préférences, ils pouront se diriger vers l'une des trois grandes voies proposées :
Paganisme : primaire et agressif, plus adapté aux joueurs qui aiment aller chercher l'ennemi dans son repaire. Le type païen se compose d'unités relativement peu coûteuses, que vous devez rassembler en grand nombre pour combattre. Toutefois, une fois séduit par la voie du paganisme, vous serez capable d'invoquer tout un cortège d'affreux démons des profondeurs de la terre pour exécuter vos ordres.
Empire : adapté à ceux qui préfèrent mener un jeu défensif, laissant patiemment l'ennemi engager ses précieuses ressources, puis l'écrasant brutalement d'une main puissante. Le type impérial comprend essentiellement des unités fortes et coûteuses. Lorsque vous aurez atteint les plus hauts niveaux de cette voie, vous pourrez rechercher l'aide du Dieu Unique.
Renaissance : c'est la voie des sciences et de ceux qui aiment élaborer des stratégies ou préfèrent jouer la carte de la production de masse. Le type renaissance dispose d'un vaste éventail de machines sophistiquées et, contrairement aux actes divins ou invocations de démons des unités païennes et impériales, les produits de l'avancée technologique ne sont pas éphémères : une fois construits, les engins restent à votre disposition.

Warrior Kings insistera aussi bien sur le plan stratégique que tactique, à commencer par la gestion des unités. Ainsi il sera possible d’organiser des formations militaires. L'interface pour une formation étant très similaire à celle d'une unité individuelle, le passage du contrôle d'unités simples à celui de vastes formations s'effectuera de manière intuitive. En outre, l’environnement sera un facteur décisif puisque par exemple c'est votre propre évaluation du terrain qui vous permettra d'estimer l'impact de l'altitude ou de la pente sur les dégâts que peuvent occasionner vos unités et sur leur vitesse de déplacement. Le type de terrain sera déterminant car se déplacer dans des marécages ou du sable ralentira considérablement les unités. Comme dit précédemment, l’aspect tactique sera très important. L’utilisation des unités devra se faire judicieusement. A titre d’exemple, il ne vous sera pas possible d'envoyer un chevalier attaquer des fortifications. Pour cela, vous aurez besoin d'armes de siège. De la même manière, vous ne pourrez pas attaquer une formation de piqueurs avec des chevaliers ou des lanciers à cheval car dans la réalité, des chevaux ne se jetteront jamais d'eux-mêmes contre des piques.



A koi s’attendre ?

Le jeu disposera d’un mode multijoueur jusqu’à huit joueurs ainsi que d’une grande campagne solo. Par contre, attendez-vous y, il n’y aura pas de mode «skirmish» c’est à dire la possibilité de jouer des parties indépendantes en solo. Très étonnant tout de même pour un RTS... Trente cinq bâtiments et plus de soixante types d’unités différentes parsèment le jeu, ce qui laissera un bon choix dans la stratégie à employer. Feral à provisoirement donné la configuration minimale que voici :

Mac OS 9.1 / 10.1.3
G3 333 MHz
128 Mo RAM (OS 9)
256 Mo RAM (OS X)
600 Mo d’espace disque
OpenGL 1.2
Cartes 3D compatibles avec OpenGL et avec 8 Mo Vram minimum


Lors de sa publication sur PC, le jeu fut ardemment critiqué par sa sortie prématurée sur le plan technique : énormément buggué et incroyablement lent, même sur des configurations de très haute gamme. Espérons qu’il n’en sera pas de même pour la version Mac qui est quant à elle toujours prévue pour cet automne.

1


Réactions à cet article :
 
wk a réagi le 18 Novembre 2002 à 01:48
Franchement c'est une grosse daube ce jeu,surtout n'achetez pas qd il sortira!warcraftIII est 100 fois meilleur,et il vous faudra pas un G5 5ghz pour que ca puisse tourner en 2005,car sur pc avec un P4 2GHZ et une geforce3 TI500 injouable en 1024X768,et me dites pas que la conversion vas changer kk chose,vue qu'elle est basée sur le code de l'original.

Réagir à cet article


 


Utilisez-vous un Mac doté d'un processeur Intel ?
Oui
Non, mais plus pour longtemps
Non, le PowerPC me convient pour l'instant


Tests :
- Warrior Kings
Démos :
- Warrior Kings Demo




















 

Quake 4

The Movies

Enigmo 2

Europa Universalis

Quake 4

World Of Warcraft

Crédits - Informations - Contact / © JeuxMac.com 1999-2017