JeuxMac.com
Tchat JeuxMac.com : Actuellement, personnes sont connectées | Accéder       
JeuxMac.com
News  | Tests | Previews | Focus | Sorties | Downloads | Boutique | Forums | Tchat
JeuxMac.com
previews


Alien VS Predator 2

Alien VS Predator 2
Par Quasar

Éditeur : Macplay
Développeurs : Sierra
Porté par : Omni Group
Vendu en France : oui
Licence : Commercial
Catégorie : FPS
Site officiel : Visiter
Sortie : Juillet 2003
Traduction en francais : non
Page 1 sur 1

Il y a quelques temps, MacPlay annonçait la sortie sur Mac d'un titre phare à l'époque sur PC : Alien Vs Predator. Ce jeu introduisit sur Mac les frissons et l'horreur, jusque là inconnus. Bien qu'il rencontrât un franc succès sur notre plateforme, son âge le trahissait et il faisait pâle figure face aux ténors du moments, Quake 3 et Unreal Tournament. Cependant les sensations étaient bien là, et l'adrénaline montait vite.
Fort de ce succès, son éditeur, Sierra, développa une suite encore plus alléchante. Aujourd'hui, elle s'apprête à s'installer sur nos disques durs, grâce à MacPlay qui a à nouveau décidé de nous offrir un peu de frissons à nous, joueurs mac avides de sensations. Petit descriptif d'un succès annoncé.



Trois jeux en un


À l'instar de son prédécesseur, Alien Vs Predator 2 vous propose d'incarner trois avatars différents, pour trois histoires différentes qui néanmoins se croisent. Chaque race a des caractéristiques qui lui sont propres, logiquement. Vous pouvez donc jouer en Marine, un alien (comme le film) ou un predator (idem).


Marine

C'est un soldat humain, commun à tous les autres soldats humains que vous avez déjà rencontrés dans d'autres jeux. Il a à sa disposition des armes, bien sûr (pulse-rifle, lance-flammes, lance-roquettes, lance-grenades, et le fameux shotgun), mais aussi un attirail plus qu'intéressant. En effet, si une porte vous résiste, vous n'avez qu'à tirer de votre paquetage votre fer à souder et l'ouvrir. Vous pourrez même en fermer (si vous êtes poursuivi, par exemple). Ensuite vous êtes capable, un peu comme dans Deus Ex, de pirater des systèmes informatiques pour pénétrer discrètement à l'intérieur de bâtiments. Enfin, vous possèdez des explosifs que vous pourrez déposer à plusieurs endroits stratégiques prêts à émietter vos ennemis.


Alien

Comme dans le premier opus, vous pouvez incarner un alien. Il grimpe toujours aux murs et s'accroche encore au plafond. C'est un vrai régal. Côté armes, pas d'innovations : il possède trois attaques. Ses griffes sont mortelles et aussi coupantes que des rasoirs, sa queue tranchante découpe ses ennemis et sa mâchoire puissante les broie. Il lui est facile de tendre des embuscades et de prendre par surprise. De plus, sa rapidité se révèle un atout fort appréciable lors de combats mal engagés. Le noir lui convient très bien, il s'y cache en attendant ses proies qu'il voit entourées d'un halo bleu très pratique dans les vastes niveaux.


Predator

Le predator est le seul personnage à avoir droit à un brin d'histoire. Il faisait partie d'une équipe de Predator jusqu'à ce que celle-ci tombe dans une embuscade des Marines. Tous ses camarades sont décimés. Il devient alors un chasseur solitaire, motivé par le désir de vengeance et par la haine des humains. Il aime l'obscurité et en profite pour tendre des pièges et des embuscades. Il est un peu la version first person shooter de l'assassin de Diablo 2. Et pour décimer ses ennemis, malgré un inventaire assez restreint, il possède un lot de trois accessoires impressionnants : une lame de poignet, un javelot et un fusil plasma. Il bénéficie d'une vision infra-rouge bien pratique pour trancher les têtes dans un recoin sombre d'une salle.



Un mode Single Player "costaud"


AvP 2 fait comme son ainé la part belle au single player, bien que le mode multi ne soit pas en reste non plus. Vous déambulerez ainsi dans 21 cartes qui représentent 21 missions différentes pour chaque race. Vous l'aurez compris, la durée de vie n'est pas un point faible du jeu. Les environnements sont enfin variés, et ne sont plus des enchaînements sans fin de couloirs obscurs. Vous découvrirez enfin tous les recoins de cette satanée planète sur laquelle vous avez posé les pieds.


Le Multi Player existe. Si, si...


Sur le papier, c'est simple : un peu de TCP-IP par ci par là et on a un mode Multi qui tient à peu près la route, pas innovant mais consistant. Cependant, c'est un peu plus dur quand s'opposent trois races totalement différentes. Les embuscades du Predator ne conviennent pas du tout au jeu sur le net, le Marine n'est pas très bien armé et on s'imagine mal voir le piratage d'un ordinateur compter comme une Frag. Mais les développeurs ont quand même voulu nous pondre ce fameux mode multijoueur, qui n'a pas l'air aussi prenant que des références comme Wolfenstein ou Team Arena. Au menu, une dizaine de personnages au choix, douze cartes faites spécialement et quatres modes de jeu : Survivor (LPS), DeathMatch, Team DM et Hunt (?). Peut-être des mordus se laisseront tenter par le multi-joueur, mais le commun des mortels passera son chemin et s'acharnera sur le Single Player.



Des graphismes enfin à la hauteur


Finis les textures douteuses et les polygones à quatres faces. Alien Vs Predator 2 se dote enfin de textures 32 bit. Décrié à sa sortie pour sa laideur, il fait peau neuve grâce à un nouveau moteur développé par Monolith, baptisé LithTech. C'est ce même moteur qui est à l'origine du génial Shogo M. A., eh oui! Il est cependant rénové pour l'occasion et présente des fonctions très utiles pour les petites configurations, et très jolies pour les grosses selon qu'elles sont activées ou non. D'abord, l'environnement Chrome qui dote les objets métalliques de reflets plus réalistes. Ensuite la possibilité de masquer l'arme portée, cela permettra d'augmenter le frame-rate chez certains. Enfin le Muzzle Flash Light qui offre selon l'éditeur des effets de lumière époustouflants. La note n'est donc pas très salée pour ce jeu. Sa configuration recommandée PC reste abordable : un P3 450, doté de 128 Mb Ram et d'un carte graphique de 32 Mb le fait tourner sans aucuns problèmes.


Un bon bouche-trou


Le cinéma et le jeu vidéo se recoupent parfois. C'est le cas ici. À l'instar des films d'horreur et d'épouvante, Alien Vs Predator est une Série B du jeu vidéo. Sans prétentions, mais de facture honnête, il vous promet des frissons pour cet été, mais ne restera pas votre "jeu de chevet". Comme tous les jeux Single Player, après l'avoir fini, il ne présentera plus beaucoup d'intérêt, mais restera une valeur sûre. On peut se réjouir de voir en tous cas ces titres sur nos Macs, car ils renouvellent notre ludothèque et nous changent des standards. Nous attendons donc impatiemment un autre jeu du même genre, Clive Barker's Undying, qui nous promet lui aussi quelques peurs bleues.
1


Réactions à cet article :
 
Lenico a réagi le 08 Juin 2002 à 19:43
Sait-on kan sort AvP2 ???

 
kiss_my_pacemaker a réagi le 05 Juin 2002 à 11:06
J'ai joué au premier et j'ai presque fais un arrêt cardique quand je jouait avec le marine!!! Le bip-bip dans le noir c'est flippant! J'imagines qu'avec le 2, et si les graphiques sont encore plus beaux, ça sera encore plus flippant!! Va falloir avoir un défibrilatteur cardique tout près!!

 
dragonir a réagi le 03 Juin 2002 à 23:38
Lol je doit dire que la comparaison avec l'assassin fallait osez, mais c'est bien jouer car effectivement on est pas loin... sournois, caché mais quand meme super mechant au corps a corps..... Vive le predator :-p

Réagir à cet article


 


Utilisez-vous un Mac doté d'un processeur Intel ?
Oui
Non, mais plus pour longtemps
Non, le PowerPC me convient pour l'instant


Tests :
- Aliens Vs Predator 2
Mises à jour :
- Alien vs Predator 2 1.0.9.6 Update















Imperial Glory




 

Quake 4

The Movies

Enigmo 2

Europa Universalis

Quake 4

World Of Warcraft

Crédits - Informations - Contact / © JeuxMac.com 1999-2017